Pages

samedi 27 mai 2017

Haruna

Quelques portraits faits avec les objectifs suivants sur A7 :

Triar-1 150mm/3.5 (photos 3 et 5)
Helios 92mm/2 (photos 1, 2, 7 et 8)
OKS1-35-1 35mm/2 (photos 4 et 6)









jeudi 25 mai 2017

Triar-1 pour du bokeh

Quelques photos prises avec cet objectif qui m'a vraiment surpris. Habituellement, les triplet de projection sont plutôt mauvais au sens technique du terme. Or, ici, malgré le caractère du triplet prononcé (glow, bokeh granuleux), on retrouve une certaine qualité dans les détails. Je vais d'ailleurs tenter l'expérience en portrait bientôt.


















mercredi 24 mai 2017

Soviet au large

Une petite série faite durant la traversé de l'île d'Houat vers Quiberon.
Les photos ont été faites avec, bien évidemment, l'Horizon sur une pellicule NK-4S de cinéma périmée depuis 1997 (on commence à la connaitre).









jeudi 18 mai 2017

Fontainebleau au télémètre

Voici une petite série de photos prises avec le Zorki-6 équipé du Jupiter-8 et de l'Orion-15 (à partir de la photo 6).
La pellicule utilisée est une vieille Kodak Gold 100 (couleur, C41) développée en noir et blanc par mes soins.













mardi 16 mai 2017

Helios-44 modifié

Très petite série avec cet Helios 44 zebra modifié (bokeh vaguement carré + lentille retournée).

à f16



J-25 100mm/2 , au sommet de la pyramide

Si on devait schématiser, en très gros, la qualité des optiques (c'est à dire, le soin apporté à leur conception) sous forme d'une pyramide, je pense que cela donnerait ça (pyramide imaginée et dessiné en 5min sur Paint, désolé) :


Encore une fois, c'est très général, et on oublie ici pas mal de niches. Le choix de mettre les optiques de photo aérienne derrière le ciné est également discutable.
Mais bref, tout cela pour dire que les optiques de cinéma ont toujours été dans le meilleur de la production soviétique. Ceci est sans doute dû au fait que le cinéma, en Union Soviétique, était assez important, notamment à l'exportation, puisqu'il était une vitrine de la réussite et du modèle soviétique.
Cet objectif est un parfait exemple. Son rendu est vraiment top, des contrastes, une bonne résistance aux flares (je n'utilise pas de pare-soleil), de belles couleurs. Et il a été fabriqué en 1960!
Cette qualité plutôt incroyable, et sa rareté ont fait de lui un objectif qui vaut très cher sur le marché international.