Pages

samedi 12 août 2017

Vika

Quelques photos de Vika faites avec le J-25 100mm/2 sur A7.










jeudi 10 août 2017

Jupiter-3 et Orion-15

Quelques photos avec le Jupiter-3 50/1.5 (photos 2 à 9) et Orion-15 28/6 installés sur le Zorki-6.
J'ai utilisé la même pellicule que la dernière fois, cette fois-ci développée avec de la chimie soviétique (photo en bas d'article) : UP-2 expiré en 1966 pour le révélateur, Fixateur (sans nom) expiré depuis 1964. La préparation de ces deux éléments est un peu folklorique, mais le résultat est étonnant : ça marche! Le fait que ce soit en poudre aide sans doute à la conservation.
















lundi 7 août 2017

Paris

Balade parisienne avec le Zenit Automat équipé de l'Helios-44K4.
J'ai utilisé une pellicule Svema, mais je ne sais pas de quel type il s'agit (placée dans une canette Kodak). Après développement, j'ai pu voir un peu plus à quoi ça ressemblait. Il s'agit bien d'une Svema de cinéma 35mm (il y a les petits traits du S35). Il y a également indiqué, en russe, "Svema sécurisée" (en russe, безопасная Свема). Détail intéressant qui m'a permis d'avoir une idée de la date de fabrication : avant la fin des années 70! En effet, cette mention se trouvait sur les pellicules de cinéma qui n'était pas spécifiquement inflammable. A l'époque, il y avait un autre type de pellicule qui était très inflammable et nécessitait donc une attention toute particulière pour le stockage. A partir de la fin des années 70, cette mention a disparu car les pellicules très inflammables n'ont plus été produites.
C'est un peu comme le П rouge qui a disparu à la fin des années 50/début des années 60 car toutes les lentilles étaient traitées.

Pour tester, je l'ai développée au D-76, mais le prochain coup, ce sera avec de la chimie également soviétique.















Mir-47 au château

Hier, une balade dominicale au château de Vaux le Vicomte. J'ai pris mon objectif favori pour les scènes en intérieur de faible luminosité , le Mir-47K 20mm/2.5