Pages

dimanche 22 mars 2015

Un peu de Tair, un peu d'Industar et une touche de 44

Petit soleil timide aujourd'hui, l'occasion de sortir le Tair-3T (photos 1, 2, 4, 6, 7, 9), l'Industar-69 avec pare-soleil intégré (Photos 3, 5, 8, 10) et Helios-44 pour la 1.












dimanche 15 mars 2015

Nouvelle page sur les bagues porte-nom

Vous avez un objectif soviétique, mais vous ne comprenez pas le pourquoi du comment de ce qui est indiqué autour de la lentille frontale? Voici une page qui devrait vous aider.

samedi 14 mars 2015

Moi par Alena

Après Varsovie, me revoici devant l'objectif, avec Alena aux commandes.
L'objectif utilisé est mon Helios-94 50mm/1.8 sur le A7.




A noter aussi l'ajout de la page sur le Helios-53 et sur le Helios-65.

vendredi 13 mars 2015

Helios-65T

Laissez moi vous présenter le petit dernier.














Un peu d'histoire...
Le Helios 65 a été développé en 1965 par D.S. Volosov (auteur du calcul du Helios-44), avec la volonté de surpasser une limite technique qui empêchait le Helios d'avoir une focale plus petite que 58mm.
Défi réussi avec cet Helios-65, qui affichait en focale de 52mm, mais qui perdait 5 l/mm de résolution par rapport au 44.

Le 65 a été produit pour équiper les Kiev-10, puis a été remplacé par le Helios-81, l'un des meilleurs Helios jamais produits, grâce à ses verres au lanthane.

Bref, cet Helios 65 a mené une petite vie.
L'objectif que je possède n'est cependant pas celui utilisé sur le Kiev-10. C'est une version rare utilisée sur un dispositif de télévision de type Fotokatod... je n'ai pas bien compris la subtilité de cet engin, mais il y a une histoire de tube.

Le voici monté :

Source : zenitcamera.com

L'objectif est plus petit qu'un Helios-44. Il est plutôt du gabarit d'un Industar-26m.



Bref, je l'ai adapté (sur la photo, il n'est pas adapté), et voici quelques photos plutôt basiques prises sur le A7.












mercredi 11 mars 2015

Helios-53 200mm/2.5

Je pense que chaque collectionneur se fixe des étapes dans sa "vie de collectionneur".
Pendant longtemps, mon but était d'obtenir un Helios-40. Une fois celui-ci obtenu, il a fallu penser à l'étape suivante.
Depuis pas mal de temps, les optiques de photographie aérienne m'intéressent beaucoup. Non pas qu'elles soient meilleures, mais il s'en dégage quelque chose de mystérieux. Elles sont issues d'un circuit lui-même assez mystérieux, bien que relativement imaginable.
Ces optiques étaient utilisées dans des avions de reconnaissance, avec tout ce qui va autour (espionnage, stratégie, secret défense), qui sait ce qu'ont survolé ses objectifs!
Ainsi, pour moi, ces optiques sont encore plus soviétiques que les autres, de part leurs destinés et leur utilisation.
Bien sûr, n'ayant jamais été commercialisées, elles restent très rares.
Les optiques aériennes sont souvent des Orion et Russar, avec quelques Telemar et Uran. Mais, depuis quelques années maintenant, un nom brille dans la liste de ces optiques, un nom esseulé parmi tout ces Russar : Helios-53. Le seul Helios (formule Biotar Zeiss) conçu pour la photographie aérienne.
Ainsi, il est devenu ce serpent de mer, l'objectif que j'espérais voir parmi les listes de nouveaux objectifs à vendre.

Un beau jour de février, ce moment est arrivé. Caché derrière un nom bien étrange, je l'ai reconnu. Le lendemain, il était à moi (et pour une somme modique, la grivnya étant exceptionnellement basse ce jour là!).

Il a fallu ensuite attendre son transfert, via mon contact au pays, et le voici arrivé au pays du camembert, l'unique, le rare, l'énorme Helios-53.

Le voici à côté de son "petit" frère, le Helios-40 :





C'est donc une nouvelle étape de franchie. Mais d'autres restent sur la liste, y compris le magnifique Orion-1a.

Il va me falloir un peu de temps pour l'adapter, mais à priori, ça ne devrait pas poser de problèmes, j'ai déjà eu affaire à plus coriace!

lundi 9 mars 2015

Paris au Jupiter-12

Quelques photos prises avec le Jupiter-12 35mm/2.8 sur le A7.
Sinon, j'ai mis à jour les fiches objectifs avec les nouveaux liens pour les exemples de photos...
J'ai également ajouté la fiche pour le Jupiter-21.






dimanche 8 mars 2015

samedi 7 mars 2015

Jupiter-11 à Paris

Voici un Jupiter-11 qui peut paraitre relativement banal. Au premier coup d'œil, de loin, il ressemble à un Jupiter-11 M39 pour Zenit (reflex).



Mais à y regarder de plus près, le corps est totalement différent. Il ressemble plus à un Tair-11 miniature.



En regardant la bague porte nom, on remarque tout de suite le sigle KMZ. La plupart des Jupiter-11 pour Zenit que l'on trouve sont fabriqués par l'usine de Kazan KOMZ. En effet, cette dernière a débuté la fabrication des Jupiter-11 pour Zenit à partir de 1960. Les Jupiter-11 KMZ pour Zorki (L39) et Kiev sont assez courant, dans la mesure ou la production de ses derniers par KMZ a débuté dès les années 50. En revanche, la production du Jupiter-11 pour Zenit semble avoir débuté en 1956, et avoir été produit en petite quantité jusqu'au déménagement de la production vers KOMZ en 1960. Je parle de petite quantité car ces objectifs KMZ sont vraiment très rares. C'est le premier que j'ai pu observer. Un autre exemplaire est visible sur le site fotoua.com.

D'un point de vu mécanique, le "glissement" du focus se fait comme sur le Tair-11, et la bague reprends aussi le principe du Tair-11. Le preset est un système push up, comme sur les tout premiers Helios-44.
D'un point de vu optique, le traitement est de couleur violette, comme la plupart des traitements des années 50. KOMZ a ensuite utilisé un traitement jaune sur ses lentilles.

La peinture noire n'est bien sûr par d'origine, son nettoyage n'est qu'une question de temps.

J'ai ajouté ce soir une fiche pour le Jupiter-11!

Après cette petite partie théorique, place aux photos faites avec l'objectif.