Pages

mercredi 29 janvier 2014

En attendant des jours meilleurs

Ces derniers temps, l'activité photographique est fortement réduite en raison du temps (températures glaciales à Yuzhniy) et de problèmes techniques (coupures de courant fréquentes et longues).

Cela dit, voici 3 photos de base prises avec le Jupiter-36Б avant que la vague de froid recouvre la région. On rationne tout, même les photos!












En attendant des jours meilleurs...

mercredi 22 janvier 2014

Odessa et Yuzhniy sous la glace (avec Industar 26m)

Ces derniers jours, un courant venu de Russie s'est installé au dessus d'Odessa et de sa région (et surement un peu plus loin...mes amis météorologues confirmeront peut-être). Le froid n'aurait eu aucune conséquence si en même temps, on n'avait pas reçu un véritable déluge.

Si à Odessa, cela a généré quelques problèmes, à Yuzhniy, c'était l'apocalypse :

Lundi, la nouvelle tombe : La ville entière est privée d'électricité, d'eau, de réseau téléphonique et de chauffage. Les rumeurs vont bon train, on parle parfois de 2 semaines sans rien. Les cables électriques sont à terre, tombés sous le poids de la glace. Les arbres sont parfois littéralement pliés en deux, et bien souvent brisés par la glace. Ainsi, la route allant d'Odessa à Yushniy est jonchée de branches, d'arbres, et se révèle être une formidable patinoire. Rares étaient les marshrutki qui osaient s'enfoncer dans la nuit noire pour braver le danger du verglas et des branches qui tombent un peu partout sous le poids de la glace.
Ainsi, j'ai dû passer la nuit de lundi à mardi à Odessa. Mardi, la pluie s'est intensifiée, tombant sur un sol déjà gelé. J'ai pu rentrer à Yuzhniy le mardi soir :

Vision très étrange d'une ville plongée dans le noir total, totalement glacée, avec des arbres abattus un peu partout. Rien ne marche, la ville est quasi-deserte à 10h du soir. Heureusement, durant la nuit, quelques tracteurs sont venus tenter de régler le problème du verglas sur les trottoirs.

Ce matin :








On a beau aimer le froid, il faut avouer que ça ne donne pas envie de mettre le nez dehors.

Ni une, ni deux, me voici dehors, marchant jusqu'à la place centrale de Yuzhniy pour assister à un spectacle presque anachronique (en Ukraine du moins) : La distribution de l'eau potable à la population.





J'ai pu regagner Odessa en voiture (où j'ai pu apercevoir l'étendue des dégats sur la route).
Odessa sous la neige, c'est tout de même un peu plus poétique...



















 Et ce soir, miracle, bonheur et soulagement : la lumière est revenue, l'eau revient doucement, et le chauffage devrait marcher dès demain!



samedi 18 janvier 2014

Jupiter-36, du lourd

Dernier arrivé, Jupiter-36Б 250mm/3.5






A classer dans la catégorie "gros poissons" soviétiques, il pèse 1.5kg (autant que le Jupiter-6!). Ils partagent d'ailleurs le même type de formule optique "Sonnar" : Une lentille frontale, un gros bloque optique derrière, puis une dernière lentille derrière le diaphragme:

Formule optique du Jupiter-36



C'est un objectif pour appareil photo moyen-format. Le Б dans le nom signifie qu'il possède une baïonnette de type Б ("B") pour les appareils photo de la famille du Kiev-6 (équivalent soviétique du Pentacon 6). Il me semble plus rare que la version à baïonnette B ("V"), pour Kiev-88 (équivalent soviétique de Hasselblad 1600).
Il a été conçu en 1969. Le mien date de 1975, fabriqué (comme tous les Jupiter-36) par l'usine Arsenal de Kiev.

La qualité optique? Vous le saurez bientôt, quand j'aurai pu faire mes premières photos avec!

samedi 11 janvier 2014

jeudi 9 janvier 2014

Faune de la plage avec Telemar-22

Première sortie avec mon Télémar-22. C'est mon premier 200mm, qui est pourtant une focale assez courante. Encore une fois, je me sens beaucoup plus attiré par les téléobjectifs que par les grands angles. La composition se trouve plus aisée, plus naturelle pour mes mirettes.

J'ai ressenti les mêmes sensations qu'avec le Jupiter-6 180mm (avec 1kg en moins sur les bras!), ces perspectives aplaties, ces champs de vision restreints qui évitent que trop d'éléments non-voulus viennent dans le cadre.

Ajoutez à cela le plaisir d'une balade en solitaire sur la plage, vous avez un très bon moment passé, avec le A7 autour du cou, et les chiens errants de la plage.


"Poste de secours"




























mercredi 8 janvier 2014

Les Carpates

Voici donc le second volet de mes photos prises lors de mon séjour à Lvov.

Les carpates! Paradis du ski pour tout ukrainien qui se respecte, c'est également une très jolie chaine de montagnes, qui manque malheureusement d'entretien.

Pour ce petit voyage dans mon voyage, j'ai pris dans ma besace le Tair 11 silver, le Jupiter 12 et le Helios 103.

Photo 1 : Tair 11 (on voit là l’intérêt des téléobjectifs pour les paysages)
Photos 2, 3, 4, 5, 6 : Jupiter 12 (essentiellement pour les pauses longues avec l'eau)
Photos 5 et 8 : Helios 103

Sur le A7...
































Telemar-22 200mm/5.6

Dernier arrivé dans la collec', voici le Telemar-22.



Téléobjectif soviétique assez rare (mais peu recherché), sa production par KMZ semble avoir débuté à la toute fin des années 50, ou au début des années 60 (à en juger la finition chrome, le style des bagues, et la focale en mm). Cela dit, la formule optique semble être bien plus vieille, puisque le Télémar-17, un 400mm pour la photographie aérospatial, a été conçu en 1949.

Sa formule optique, bien que se composant de 4 éléments en 3 groupes, ne ressemble ni à la formule Tair, ni à celle des industar (tessar).

A gauche, la formule Telemar, à droite, la formule Industar (on trouve des Industar téléobjectifs, tels que l'Industar 24M ou des Industar pour plein format).

Enfin, ci-dessous, la formule Tair (à gauche) et la formule téléobjectif Jupiter (à droite) :


Les schémas proviennent du site http://www.old.astronomer.ru.

Ainsi donc, ce Telemar-22 est un objectif un peu à part.
Il est extrêmement léger et petit pour un 200mm : 475gr, un diamètre de filtre de 49mm.
Il est peu lumineux, ce qui explique qu'il soit moins recherché que son compère soviétique, le Jupiter-21A/M 200/4.

Acheté aujourd'hui, peu de photos à son actif. Ainsi, dans l'attente de meilleures photos, vous trouverez ci-dessous quelques photos prises près de la gare d'Odessa, en attendant la marshrutka.


















mardi 7 janvier 2014

Lvov, série noire avec Jupiter-12 et Sony A7

De retour de Lvov, je vous présente ma première série, qui ferait frémir n'importe quelle agence de voyage ukrainienne.

Elle est la suite logique de ma dernière série noire sur Odessa.

Ce n'est pas le Lvov que l'on connait forcément, mais il offre des textures et des décors très intéressants.

La plupart des photos ont été prises avec le Jupiter-12, sauf quelques unes avec le Helios-103.